1 L'accouplement

L'acte lui même doit avoir lieu dans la cage du mâle pour avoir un maximum de chances de réussite. Les sens olfactifs sont très développés et très importants pour les lapins. Le mâle est chez lui, dans un élément qu'il connait parfaitement. Ce sont ses odeurs qui sont présentes, notamment celles de ses urines qui lui servent à l'état sauvage à marquer son territoire. C'est un élément de possession et de mise en garde contre les autres. Ce territoire sera défendu contre les intrus.
Si vous faites l'inverse, le lapin ne vas pas du tout se reconnaitre et sera assailli d'odeurs qu'il ne connait pas. Il passera son temps à uriner partout pour marquer ce nouveau territoire. Dans un premier temps, il sera désorienté et ce n'est qu'après, qu'il prend conscience qu'une  femelle est présente sur le territoire.
Qu'elle belle perte de temps.
C'est l'accouplement qui provoque l'ovulation chez la femelle.
L'odeur du mâle va déclencher sa réceptivité ou tout au moins la mettre dans de bonnes dispositions. Pour favoriser l'accouplement, certains éleveurs n'hésitent pas à mettre la femelle seule dans la cage du mâle quelques heures avant, (ou dans une cage voisine dont le grillage lui permet de voir et de sentir).
Pour saisir un lapin, on le prend à pleine main en agrippant la peau derrière le cou, et de l’autre on lui soutient l’arrière train. On évitera de le saisir par les pattes, ou par les oreilles.
Une fois dans la même cage, il faut vérifier que le mâle fait bien son travail. Pour en être pratiquement sûr,  il faut le contrôler visuellement et essayer de lui faire réaliser au moins deux saillies. Il est préférable de sortir la femelle pour la re-présenter un peu plus tard (1/4 d'heure ou 1/2 h plus tard). Si l'accouplement réussit, le mâle tombe sur le côté en poussant parfois un cri.
Lorsque la femelle n’est pas réceptive et qu’elle refuse l’accouplement, il arrive que le mâle la morde. Dans ce cas, il faut recommencer le lendemain .
Sur un calendrier, il y a lieu de noter la date du jour pour pouvoir vérifier ultérieurement si la femelle est pleine et pour déterminer la date de mise bas. Cela permettra de préparer la cage en la nettoyant deux jours avant la date prévue en désinfectant avec un produit virucide et insecticide tout en mettant de la paille fraîche. Au bout d’une quinzaine de jours, (à mi gestation) on peut effectuer une palpation pour voir le développement des fœtus. Avec un peu d’expérience on sent la présence de «boules »  dans l’abdomen. On sait ainsi que la lapine est gestante.

2 La mise bas 

Dans la nature, les lapines sauvages creusent un terrier (la rabouillère) dans lequel elles font leur nid. Dans une cage, elles font un nid avec la paille et les poils qu'elles s'enlèvent du ventre pour dégager les tétines. La paille et les poils servent de protection et d’isolant.

Les lapereaux naissent nus et aveugles dans le nid qui a même fonction que la rabouillère des lapines sauvages.
La lapine met bas généralement la nuit. La durée de la gestation est de 31 jours en moyenne plus ou moins 1 journée. En venant au jour, les petits s'étalent en se tordant et en se retournant continuellement à la manière des vers, sous la langue de la mère, qui les lèche et les nettoie parfaitement : c'est l'affaire de moins d'une heure. Elle sort ensuite pour se nettoyer elle-même.

On ne doit garder que les lapines faisant habituellement au moins huit petits(*); mais quand elles en font plus de dix, ce qui est très fréquent, il faut leur en ôter quelques-uns ; sans cela, ils ne seraient pas suffisamment nourris.

Lors de la naissance, la lapine mange le placenta, ce qui est normal du moins chez le lapin. Il arrive exceptionnellement que des lapines mangent leurs petits, ou ne les mangent que partiellement. Cela est dû souvent à un manque d'eau.
Il faut retenter l’expérience avec la même lapine en lui donnant une nourriture plus riche, plus équilibrée, ainsi que des vitamines et des sels minéraux. Si malgré cela elle récidive, il vaut mieux s’en séparer.
(* ) pour les lapins de chair

Les lapereaux naissent sans poils et les yeux fermés. Ces derniers s’ouvrent vers l’âge de 10-11 jours. Les poils commencent à pousser vers l’âge de 6-7 jours.
Les petits tètent de suite et leur mère les allaite en règle générale une fois par jour.
Lorsque
nous avons, le même jour, des nichées de quatorze et quinze petits, avec des nichées de trois ou quatre, ce qui arrive quelquefois, nous sommes dans l'usage d'en ôter quelques-uns aux nichées trop fortes que nous les mêlons à celles qui sont moins nombreuses, et leurs mères les nourrissent fort bien : ainsi, les fortes nichées compensent les faibles.
L'été et le printemps surtout, sont les saisons les nichées prospèrent le mieux.




Haut de la page

 





Créé avec Créer un site
Créer un site