* * * * * * * * * * * *
BLANC DE HOTOT

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 
Le Lapin Blanc de Hotot

Historique. Au début du XX siècle, Mme Bernhard, résidente dans le Calvados élevait des lapins Géants et des Papillons. Elle voulait créer des lapins blancs aux yeux noirs en croisant des papillons avec des lapins blancs tels que le Blanc de Vienne ou le Géant Blanc. Les produits étaient assez hétéroclites et Mme Bernhard dut se résoudre à ne travailler qu’avec des Papillons en choisissant les plus décolorés. Son standard a été adopté en octobre 1922.

 

Aspect général C’est un lapin au corps robuste, trapu, la croupe est pleine et bien arrondie. Ils doivent peser entre 4 et 5 kg, le plus convenable étant vers les 4,7 kg. La musculature est assez compacte. La ligne dorsale est bombée.

 Blanc de Hotot


La longueur des oreilles doit se situer entre 12 et 13cm. Les oreilles trop courtes ou trop longues étant un défaut. Elles sont assez velues et portées droites.
La fourrure doit donc être épaisse, souple et assez fine et un aspect givré qui est primordial.
La couleur est celle d‘un blanc neigeux uniforme sur l’ensemble du corps, seul le tour des yeux doit être cerclé de noir. On parle des lunettes du Hotot.
Le fanon sous la gorge est toléré chez la femelle, mais pas chez les mâles. C’est un décollement de la peau qui est considéré souvent comme un défaut à éliminer.

Blanc de Hotot

Les yeux, doivent être bien ouverts, et avoir un iris de couleur brun noirâtre. Les yeux ne doivent pas avoir de tâches. Le tour des yeux du Blanc de Hotot est souhaité le plus régulier possible en moyenne de 3 mm.
Les paupières et le tour de l'oeil doivent être d'une tonalité noire sans décoloration, bien tranchés par rapport à la fourrure blanche.
Les ongles sont dépigmentés.
Des défauts peuvent apparaître du fait de l’ascendance Papillon, notamment des tâches plus ou moins marquées sur le dos, les flancs, à la base des oreilles,…, mais non souhaitées.

Blanc de Hotot



Ses autres caractéristiques sont identiques à celles du Papillon dont il est l’un des descendants. Il est assez prolifique et s’engraisse assez bien. Sa chair fine et serrée est très appréciée. Toutefois, son élevage n’est pas très répandu et il est loin d’avoir le statut d’une race sauvée.

Cette race existe également en naine.



Haut de la page

 




Créé avec Créer un site
Créer un site